Épaisseur de paroi

L’épaisseur de la paroi est la distance entre une surface du modèle et la surface opposée contiguë. Pour obtenir de bons résultats et un produit résistant, il est conseillé d’avoir une épaisseur qui ne soit pas inférieure à 1 mm.

Qualité de la surface et orientation de l’impression

La façon d’imprimer le modèle repose sur plusieurs caractéristiques, dont la qualité superficielle. Comme le modèle est imprimé couche par couche, l’orientation de la pièce à l'impression définira sa qualité superficielle. La même pièce imprimée mais avec une orientation différente n’aura pas la même finition.

Nous pouvons en observer un exemple sur l’image précédente. À gauche, la pièce imprimée à l’horizontale montre plus l’effet escalier du processus d’impression. Tandis qu’à droite, la même pièce a été imprimée à la verticale, et sa qualité superficielle est supérieure.

Il est nécessaire de savoir quelle surface a besoin de la meilleure finition et de choisir l’orientation de l’impression selon cet aspect.

Points fragiles

Compte tenu de l’orientation, tous les modèles imprimés possèdent des parties plus fragiles. Elles peuvent provoquer des cassures sur les éléments externes minces du modèle. En conséquence, il est important d’éviter que les parties soient à la parallèle de la base et qu’elles aient besoin d’un support pour les soutenir.

Précision du modèle

La précision des dimensions est liée à l’écart par rapport à la taille nominale, pas au détail du modèle. La tolérance générale du matériau est de 0,1 % avec un minimum de ± 200 µ. Cet aspect peut varier en fonction du matériau utilisé ou de la vitesse d’impression. Dans ce cas, il est important de savoir quelle est la tolérance souhaitée, afin de ne pas perdre de temps ni d’argent dans le processus d'impression.

Supports

Les supports sont des structures qui sont imprimés avec le modèle. Ils ne font pas partie du modèle d’origine et ils servent à soutenir les parties saillantes du modèle qui dépassent les 45 degrés. Comme elles ne font pas partie du modèle réel, il sera nécessaire de les supprimer une fois l’impression terminée.

En général, les parties en porte-à-faux jusqu’à 45 degrés peuvent être imprimées sans perte de qualité. En effet, chaque couche a suffisamment de support pour rester intacte et permettre l’impression.

Cependant, tout ce qui s’approche des 45 degrés se trouve pratiquement à l’horizontale et c’est ce qui rend l’impression difficile. Ces parties en porte-à-faux ont tendance à plier ou à tomber. En conséquence, nous ajoutons des supports sur les pièces, puis nous les supprimons. L’utilisation de ces supports rend la surface plus rugueuse.

Base

La première couche est celle qui donnera la stabilité nécessaire au modèle. Elle doit être la plus plate possible afin d’offrir le plus de surface de prise. Compte tenu de ce détail, la surface inférieure sera plus dure que le reste du modèle.

Parties mobiles

Pour un modèle doté de parties mobiles, l’espace entre les surfaces est essentiel. Cet espacement définira la flexion ou les capacités de déformation du modèle. Il est recommandé de laisser un espace minimum de 0,3 mm entre les surfaces.

Assemblage

Pour les modèles qui ont besoin d’être assemblés, il est important de laisse une distance suffisante entre les parties qui seront assemblées. Un ajustement parfait à l’aide du logiciel CAD n’entraîne pas un ajustement parfait sur l’impression, car le logiciel ignore la friction qui existe réellement. En conséquence, il est recommandé de laisser au moins 0,3 mm entre les différentes parties.

Détails gravés et en relief

Normalement, il est préférable que les détails soient gravés, plutôt qu’en relief. Pour les détails gravés, il est recommandé d’utiliser des lettres d’une épaisseur de ligne minimum de 1 mm et d’une profondeur de 0,3 mm. Pour les détails en relief, il est recommandé d’utiliser une épaisseur de ligne d’au moins 2,5 mm et d’une profondeur d’au moins 0,5 mm.

Vis filetées

Souvent, nos modèles sont composés de plusieurs pièces qui devront être assemblées une fois l’impression terminée. Or, il existe des différences entre ce qui est conçu et ce qui est imprimé. Il est impossible d’obtenir une tolérance 0 dans le monde physique. Il existe certaines valeurs de tolérance qui sont acceptables et qui n’affectent pas le fonctionnement de la pièce.

Pour la réalisation de vis filetées et de boulons, une tolérance de 0,25 mm serait adaptée. D’autre part, la distance du pas de vis doit être au minimum de 3 mm afin d’assurer un bon résultat final.